juillet 18, 2017

Ymene

 

Ymène a toujours aimé explorer les milieux naturels et vivre parmi eux. Elle a grandi en Tunisie où elle a aimé explorer les forêts de chênes-lièges dans les montagnes de l’Atlas au nord-ouest de la Tunisie avec ses parents comme enfant, camper avec des scouts sur les côtes méridionales de la Tunisie, ou étudier les roches dans le centre et le sud-ouest de la Tunisie près de Frontière algérienne pendant ses cours de géologie de premier cycle. Quelques années plus tard, elle s’est retrouvée à explorer les montagnes, les marécages et les côtes écossaises tout en obtenant un diplôme en études environnementales à Glasgow. Ses aventures l’emmenèrent aux États-Unis où elle étudia les sciences du sol et explora les crêtes et les vallées, les fermes laitières, les pâturages et les forêts du centre de la Pennsylvanie (PA). Sa recherche a été basée sur le terrain et avec une équipe très de soutien, elle a mesuré les composantes de l’équilibre hydrique et a comparé diverses intensités des systèmes de culture dans le sud-est de l’AP. Elle a ensuite déménagé vers l’est et a mené des recherches sur la gestion des nutriments sur la rive est du Maryland, quantifiant l’azote, le phosphore et les pertes de sédiments par ruissellement dans la baie de Chesapeake. La source de ces nutriments était l’industrie avicole intensive de la péninsule de Delmarva. Cette expérience l’a amenée dans les Prairies canadiennes où l’élevage de bétail a entraîné des problèmes de gestion des nutriments et de qualité de l’eau. Une récente expérience d’ouverture des yeux a consisté à consulter l’industrie pétrolière et gazière en Alberta et à évaluer la contamination des sols et des eaux souterraines par les hydrocarbures et la salinité. Plus tard, elle a travaillé sur un projet pour le Fonds international de développement agricole développant des pratiques agricoles durables dans l’est du Sénégal, la compréhension des effets sociaux et environnementaux de ces pratiques, et si elles seraient réduire la pauvreté dans la région. Actuellement établie à Calgary, elle travaille indépendamment en tant que professionnelle de gestion durable des ressources. Elle aime étudier l’environnement naturel et trouver des solutions durables pour ses clients. Dans son temps libre, elle chante dans deux chœurs: la Calgary Bach Society et le Calgary Philharmonic Chorus. Elle est également bénévole en tant qu’interprète pour les nouveaux arrivants en arabe et en français et passe le plus de temps possible dans les Rocheuses canadiennes.

Ymène Fouli, Ph. d., P. Geo.

Spécialiste environnemental des sols/gestion durable des ressources